Biographie

Sans l’acteur Marc Barrow, le X n’aurait sans doute jamais eu la chance de compter Dolly Golden dans ses rangs. C’est en effet en 1996, avec la complicité de son compagnon culturiste que Dolly s’intéresse de près à ce milieu dont elle ne connaît rien, même si la native de Haute-Savoie avoue avoir des penchants certains pour l’exhibition et la provocation.   Ce tempérament aventurier la conduit donc à accompagner Marc Barrow pour tourner « Intimité violée parune femme 30 » devant la caméra de la coquine Laetitia. Une première expérience réussie qui marque le début d’une carrière bien remplie. Avec sa poitrine siliconée avantageuse, sa tignasse blonde et, surtout, un appétit sexuel évident, Dolly Golden – un pseudo choisi car ses fesses sont, paraît-il, rondes comme des pommes - correspond parfaitement aux désirs du marché.   Elle tourne bientôt pour tous les producteurs français avant de s’expatrier régulièrement dans toute l’Europe, puis aux Etats-Unis, grâce à ses contacts àl ’étranger et sa parfaite maîtrise de l’anglais.   C’est ainsi qu’on peut l’admirer en 1998 dans "The Good, the Bad, the Wicked" produit par la compagnie du même nom, et dès 1999 dans "Angel’s Quest" chez VCA. Mais après quatre-vingt dix films, c’est en France que l’actrice marque vraiment les esprits sous la direction d’Alain Payet en 2001 dans "Le Point Q" et "Les Tontons tringleurs", juste avant de mettre un terme à sa carrière de hardeuse.   Dolly se consacre alors assidûment au théâtre et au cinéma, ce qui lui vaut notamment un rôle dans "L’Ex-femme de ma vie", le film de Josiane Balasko. Dolly est aujourd’hui chargée de la promotion au sein de la société Marc Dorcel.

Caractéristiques

  • Début dans le X 1996
  • Lieu de NaissanceAnnecy, France
  • Date deNaissance28 août 1973
  • NationalitéFrançaise
  • Site Officielhttp://www.dolly-golden.com